Archives mensuelles : avril 2011

William and Katafi

Saif Kadhafi, London School of Economics

Des milliers, des dizaines de milliers, des centaines de milliers de personnes défilent dans la capitale. A Londres ? Pas tout à fait…

A Sanaa, capitale du Yémen, pour réclamer le départ du président Saleh. Et pendant que le monde musulman s’embrase littéralement de Marrakech à Kaboul sur fond de prix records du baril de brent, on se marie.

They kissed again !

William et Kate sont donc officiellement mariés devant Dieu, l’archevêque de Canterburry et le spectre de Geoffrey Chaucer. Vivent les mariés. Sur le balcon, ils se sont même embrassés deux fois. La foule exulte.

On se console comme on peut

Yes indeed, ce fut une beautiful ceremony, les époux, les costumes, le landau étaient beaux. Ce dernier était peut-être même prémonitoire. Car à l’heure des réjouissances, le conflit déclenché en Libye par l’Otan s’étend maintenant à la Tunisie. Feu de paille peut-être mais feu néanmoins, et qui ne manquera pas d’atteindre les bourses du monde entier. Si bien que le prix de l’essence pourrait atteindre de tels sommets que la locomotion tractée par des chevaux pourrait s’avérer une véritable alternative en Europe dans les années à venir. Et comme souvent, la mode part d’Angleterre. A bons entendeurs, messieurs dames de la Commission européenne…

Larivedere romanès brothers !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Exclusif

Sarcosí fan tutte

Bambino, bambino...

Hier donc, à Rome, Sarkoko rencontrait Berberlu.

Retour sur ces amours à l’italienne.

 

 

 

 

Au menu des discussions,

  • la révision du traité de Schengen rendue indispensable par l’arrivée de migrants tunisiens dans les deux pays,
  • l’entrée dans la danse de l’Italie dans les bombardements aériens sur la Libye,
  • la condamnation de la situation « inacceptable » en Syrie,
  • l’OPA sur OGM de Lactalis sur Parmalat,
  • et il gran finale, un plaidoyer surréaliste du président français en faveur de l’énergie nucléaire.

Sur Schengen, les deux chefs sont d’accord. D’accord pour constater la nocivité de cette législation surannée conçue pour le meilleur des mondes. On en est loin en effet. Ils auraient pu s’en rendre compte plus tôt. Mais il n’est pas dit que cette double initiative change grand chose. Dans l’immédiat les deux compères veulent envoyer une lettre au président de la Commission Barroso. Le temps qu’il la reçoive, l’ouvre, la lise, puis la communique éventuellement au Parlement qui rendra, un jour, sa réaction au Conseil, on devrait être au moins en 2012, l’année de tous les dangers d’après madame Soleil. En attendant, benvenuti a tutti. Alors histoire de dire quelque chose, Sarko appuie la candidature d’un Italien à la présidence de la BCE. Ecco, tout le monde latin est content. Et l’Allemagne on s’en fout. Pas sûr qu’elle apprécie, la vache à lait.

Sur la Libye, battons le fer tant qu’il est chaud se disent les deux braves, et tapons sur une proie facile. Donc Berlu, après Sarko, trahit lui aussi son ancien ami Kadhafi. Au bnom de la démocratie bien sûr, et de la protection des populations civiles. Ca doit être le côté western spaghetti de cette aventure qui aura fini par le convaincre de dégainer sur l’ancienne colonie italienne. Sarko, ravi par l’arrivée de renforts, n’est pas en reste, comme on s’en doute. A une question d’un journaliste sur les conséquences et sur la durée du conflit, réponse courroucée du président of the républic : « On ne lit pas dans le marc de café ». Tiens donc. On préfère jouer avec le feu. Au-dessus des puits de pétrole. Gare aux retours de flamme.

Sur la Syrie, toujours l’unanimité. Ils ont au moins ça de bien les Arabes : des dictatures condamnables et une démocratie toujours à venir. Dans ces conditions, on condamnera toujopurs. Au moins ça crée des liens entre occidentaux. -Oui mais, me direz-vous… il n’y a pas de pétrole en Syrie ? -En effet. -Donc pas de bombardements à venir ? -Ah ça les gars, faut voir. Parce que du pétrole, il y en a en Iran, que la Syrie est son seul allié dans la région, et qu’on préfère titiller le menu fretin avant de s’attaquer au gros poisson. Mister Sarko rappelle d’ailleurs qu’il il faut une résolution de l’ONU pour intervenir. Ah bon, ça existe toujours ce machin-là ?

Sur Lactalis voulant racheter Parmalat, là soudain ça grince. Oh pas dans les paroles, toujours courtoises. Non, dans les regards, les expressions et les mots choisis. L’OPA n’est pas agressive, dixit Berlu après avoir regardé son voisin. Nous ne sommes pas les présidents de ces deux groupes, dixit Sarko après avoir roulé les yeux et les épaules. Amabilités hypocrites masquées par des généralités sur les économies des deux pays, le formidable essor des PME italiennes pour le Français, les investissements italiens dans les grandes boîtes françaises pour l’Italien. La suite à Bruxelles.

Sur le nucléaire enfin. C’est l’occasion pour Berlu de la jouer finaud en se battant la coulpe du fait que l’Italie n’a pas de centrale nucléaire, qu’elle doit acheter de l’électricité à l’étranger, que c’est la faute aux écologistes de gauche, et de boter en touche hors de la botte. Et là le Sarko, il a fait dans le grandiose. Evidemment il vante le nucléaire, énergie propre (!), et insiste sur la qualité, sans faille à l’en croire, du nucléaire made in France. Revenant ensuite sur l’accident de Tchernobyl, il rappelle que c’était une catastrophe nucléaire. Merci de le rappeler. Tout ça pour justifier le nucléaire… japonais. Je cite : « Il y a eu un tremblement de terre à Fukushima. Auquel la centrale a parfaitement résisté. Puis il y a eu un tsunami gigantesque, qui a provoqué l’accident. Ce n’est donc pas un problème de nucléaire. C’est un problème de tsunami ». Alors là…

Si la situation n’était pas aussi tragique, on éclaterait… de rire.

Larivedere romanès brothers.

Poster un commentaire

Classé dans Exclusif

Euromanichel, première

Venez à lui petits réfugiés...

Salaam tout le monde !

A l’heure de la mondialisation infinie, le Pape appelle l’Europe à recevoir tous les migrants. Ce Ratzinger, quelle papardelle… Monsanto subito !

Et bientôt la saint Jean-Paul II. A Rome, les fidèles pourront défiler le premier mai en fin du cortège de Rifondazione Comunista… Avec de la Polski Vodka pour eau bénite !

En attendant, Sarkoko rencontre Berlulu. Pour parler d’Europe, parait-il. C’est ce qu’on dit quand on n’a rien d’autre à dire… M’est d’avis que les prises de bec ne vont pas concerner que les oiseaux migrateurs !

Larivedere romanès brothers !

Poster un commentaire

Classé dans Exclusif

Hello world!

Welcome to WordPress.com. After you read this, you should delete and write your own post, with a new title above. Or hit Add New on the left (of the admin dashboard) to start a fresh post.

Here are some suggestions for your first post.

  1. You can find new ideas for what to blog about by reading the Daily Post.
  2. Add PressThis to your browser. It creates a new blog post for you about any interesting  page you read on the web.
  3. Make some changes to this page, and then hit preview on the right. You can alway preview any post or edit you before you share it to the world.

1 commentaire

Classé dans Exclusif