L Frnce de Nicols Srkozy

AAlors là...

En 2007 il y avait eu cette affiche, et ce slogan que les Guignols de l’info n’auraient pas osé: « Travailler plus pour gagner plus »

2011: à cinq mois du grand rendez-vous avec les Français, le « Travailler plus pour gagner moins » -quand on peut encore travailler- est devenu le nouveau contrat social, le vieux Chirac prend deux ans de taule comme un vulgaire Carlos, d’Artagnan Villepin resort le bout de son nez de Cyrano, et le triple A de la france ne vaut plus tripette. C’est dans ce contexte pré-apocalyptique que le bouffon de l’Elysée organise réunion de la dernière chance sur réunion de la dernière chance pour prétendument sauver l’Europe à défaut de sauver son pays (enfin, son pays… par droit du sol s’entend). « Bien entendu, on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant l’Europe ! l’Europe ! l’Europe ! mais cela n’aboutit à rien et cela ne signifie rien » disait le général, or c’est là toute la stratégie actuelle de Sarcabry, sautant d’un sommet l’autre, quitte à passer quelques nuits blanches en campagne, si ça le fait monter d’un demi point dans l’enclos des sondages. Cet animal surexcité incapable de redresser la barre est la grande chance du PS. Vu la situation n’importe qui pourrait battre ce caprin, alors va pour ce gouda à pâte molle de Hollande. Enfin les jeux ne sont pas faits, on ne peut jurer de rien, surtout avec un ancien ministre de l’intérieur. D’ailleurs dans le fond pourquoi pas ? Si tant est que 2012 ne soit pas la fin des haricots mayas, que Sarkozette rempile pour cinq ans, histoire de voir le champ de ruines que sera la France en 2017. Non pas qu’un (ou une) autre puisse ramener la croissance et le A perdus, mais m’est avis que comme descendant d’AttilA (double A), on fait difficilement mieux. Alors oui, Sarko 2012 pour fêter à Bastille le centenaire de 1917.

Mais en attendant que la France perde officiellement son triple A, American Nicolas accuse évidemment les anglo-saxons. Un peu tard bonhomme. Fallait se douter qu’un jour ou l’autre l’Ameritanic -et son canot de coulage anglais- s’en prendrait à tout ce qui est à portée de canon. Le dollar sombre, il s’agrippe à la livre d’une main, et de l’autre s’appuie sur l’euro pour prendre une dernière bouffée d’oxygène. En coulisses, les B.R.I.C. matent et se marrent. Car qu’est-ce qu’il vaut maintenant le triple A des pays occidentaux ? Depuis qu’on frappe penaudement à la porte des nouveaux riches, de la Chine au Brésil et de la Norvège au Qatar, c’est couru que le prix de la dette va exploser et qu’ils ne nous feront pas de cadeaux. Pareil pour les agences de notation. Elles représentent l’économie la plus endettée du monde et il faudrait croire que leurs analyses sont objectives ? Dans l’ombre, l’agence de notation chinoise Dagong rit jaune en attendant que les occidentaux se tapent sur la gueule et que les émergents viennent ramasser les morceaux.

Pauvre Sarko finalement. Au train où vont les choses, il se demande s’il va se représenter. Et la C.P.I. qui menace d’enquêter sur la mort de Kadhafi pour crime de guerre… Pal Sarkozy aurait peut-être mieux fait de rester en Hongrie.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualité, Actualités, articles, Economie, Europe, France, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s