Strauss sans Kahn, Le Pen sans 500

Pour 500, je te fais un prix !

Marine Le Pen n’a pas ses 500 signatures. On crie au bluff dans les médias. Pourtant la stratégie de Sarkozy se révèle au fur et à mesure de cette affaire.

Une signature, siouplait...

En 1962 avait lieu la première élection du président de la république au suffrage universel. Le principe du parrainage par signatures d’élus fut alors promulgué pour limiter le nombre de candidatures et éviter les prétentions farfelues. Le nombre de « parrains » nécessaire était de 100. En 1976 Giscard le fait passer à 500 et décide de rendre publique l’identité des signataires. Depuis, le fauteuil cheije de l’Académie franchaije n’en démord pas. Qu’il soit difficile pour les petits candidats d’obtenir ce sésame n’est pas étonnant, rien ne les empêche pourtant de se présenter. Ainsi Nathalie Arthaud de Lutte Ouvrière et son 0,5% d’intentions de vote est presque assurée d’avoir les 500. D’autres, Poutou, Boutin, Morin, Perlimpinpin… bataillent ferme pour les avoir. Le grand petit Villepin, qui se qualifie lui-même de « candidat à 1% dans les sondages », boycotté par l’UMP, tente de recueillir les près de 400 signatures récoltées par Chevènement, caduques depuis son retrait le 1er février. Elles sont aussi sollicitées par Marine Le Pen. Pourtant là on est dans du lourd. Tournant autour de 20% dans les sondages, on supposerait que ses parrainages ne soient qu’une formalité. Or elle n’en a jusqu’ici que 350. On crie au bluff dans les médias, disant que le FN a toujours fait le coup. Faux. En 2007 le père Le Pen avait pu se présenter ric rac, avec à peine 507 signatures. D’où sa menace dans le Journal Du Dimanche: « Je pense que si ma fille ne peut pas être candidate, ce sont plus de 20% des électeurs qui ne pourront s’exprimer. Ce serait la fin de M. Sarkozy. Il serait battu. Les électeurs du Front national ulcérés ne le lui pardonneraient pas et ils ne seront pas les seuls« . Selon le sondage Ifop-JDD en une du journal, cette hypothèse ramène Sarkozy et Hollande à égalité avec 33% chacun, pour 22 % d’abstention. En supposant que papa Le Pen se trompe et que les électeurs FN ne se reportent pas sur Hollande, ou qu’ils s’abstiennent, ce serait gagné pour Sarko. C’est le calcul machiavélique du minuscule Nicolas. C’est dans ce contexte délétère que le ministre de l’Intérieur Claude Guéant affirme que « Toutes les civilisations ne se valent pas », samedi 4 février, à un colloque organisé par l’UNI (Union nationale inter-universitaire, le syndicat étudiant créé par Jacques Foccart et Charles Pasqua en réaction à mai 68). Propos réaffirmés à l’aune des 500 signatures. Claude Guéant, après Brice Hortefeux et avant Jean-Marie Bigard, braconne sur les terres frontistes sur ordre du suzerain. Rapportera-t-il suffisamment de voix ? Le cas échéant, en sa qualité d’hôtelier de Beauvau, fera-t-il main basse sur les urnes, si le résultat final était trop tangent ? Toujours est-il que la stratégie de l’Elysée devient plus claire après la une du JDD.

In vino veritas.

Attendons voir… Si Marine Le Pen ne peut pas se présenter, ce serait savoureux de l’entendre appeler à voter Hollande. Qui lui-même appellerait à ne pas voter Sarkozy. Lequel accuserait son rival de national-socialisme. Par ces temps de crise de la crise, le mot d’ordre est à l’épargne: pas question de se payer le luxe de changer les équipes, de Washington à Pékin, de Paris à Berlin. Obama, Hu, Merkel et Sarkozy semblent devoir être là pour un long moment encore, qu’on le veuille ou non. Mais quoi de plus normal que ceux qui ont aggravé la crise en subissent les conséquences ? Dominique Strauss-Kahn a sa condamnation symbolique: Abel Ferrara prépare un film sur l’affaire du Sofitel avec Gérard Depardieu en directeur du FMI. Et Sarko ? Qu’il soit réélu s’il le faut ! Mal, de travers, faussement, peu importe. « Que la crise s’aggrave », dixit François Partant. Et que Nicolas, qui a horreur du vin, boive le calice jusqu’à la lie.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Accueil, Actualité, Actualités, articles, Europe, Extrême droite, France, Medias, News, Politique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s